Contes & Légendes

Saint Martin et le diable
Le pont Valentré  
Le diable du pont Valentré
La légende de Catus 
La pierre Martine 
Légende St Namphaise
Bertheline de Mordesson
La chèvre blanche 
La fille muette 
La truffe
La naissance d'une cité
   lotoise : Figeac
L'épée de Roland 
  à rocamadour
La fée de la rivière Ouysse
Le hameau de Toulousque

Nouvelles & Histoires

L'igue de Crégols
L'enfant du Blagour
Une enfance Caillacoise
Le noël du petit roumain
La cazelle
Le dernier Conseil
Le voyage 
Les compères 
Costard 3 pièces 
Conte pour les petits enfants de Caillac 
La traite du soir
Les puits du causse
Le miracle de Berthot
Les champignons
 de Léon
Le fantôme de Belcastel
Les cerises de Gustave
Petit conte de Noël
Le centenaire de Calamane
Le martien de la combe
  de la croix
Premier jour de vacances
  à Cézac
 
Dictons & Proverbes

 

© QUERCY NET, 1997 - 2003

Avertissement

Retrouvez dans ces pages les récits de Mamée Quercynet qui vous conte les merveilleuses histoires et légendes.

Retrouvez également les nouvelles de Bernard Davidou originaire de Calamane qui a bien voulu nous confier quelques histoires.

Bien entendu, si vous souhaitez publier des récits ou des contes, Quercy.net est à votre disposition. Contactez-nous

Jadis, dans les campagnes quercinoises, à la veillée, les familles se regroupaient autour de la cheminée "al canton"  * et écoutaient des histoires venues du fond des âges.

Contes et légendes appartenaient à la culture populaire. De nombreuses croyances populaires trouvaient leur source dans ces récits aux origines inconnues.

Nos grands-parents, nos parents ont transmis ce patrimoine qui a contribué à modeler nos mentalités et qui explique en partie ce que nous sommes devenus aujourd'hui : des Quercynois du XXIème siècle.

* Prononcer : al kantou

 


Les fées et les sorcières

FADAS E FACHILIERAS

Dans nos campagnes reculées, on croyait aux fées et aux sorcières. Celles-ci ne sont autre chose que les fées des Gaulois.

Les récits relatifs à des génies femmes ayant une sorte de puissance diabolique occupent une très grande place. De génération en génération, la croyance veut que des génies secourables ou malfaisants président à tous les actes de la vie.

Des fées approchent des berceaux, armées d'une baguette magique, et donnent à l'enfant d'heureuses qualités ou lui jettent un mauvais sort.

Elles se présentent dans une brillante jeunesse ou une vieillesse difforme. Elles dansent parfois à la clarté de la lune sous la forme de vieilles femmes, se mêlent en certains cas à la tempête; elles volent aussi sur les nuages.

Dans des communes du département, on montre encore de nos jours telle ou telle grotte ou fontaine, tel ou tel bois ou arbre des fées.

A Labastide-du-Vert, il y a une très belle fontaine, dans le bourg, appelée la Font de las Fadas (pr.lo foun de los fados).

A Bélaye, près de la Combe-Layroune, qui aurait été un refuge de brigands, était situé le Bois des Fatsilières, dont le nom demeure encore; devant Bélaye, un peu au-dessous du village de Charrou, il y a un autre bois des Fées. La croyance aux fées devait être bien profonde dans cette localité puisque deux bois, à très peu de distance, portent le nom de Fées.

 

Haut de la page


Quercy.net