Les vallées de l'Ouysse et de l'Alzou composent un ensemble minéral exceptionnel qui doit sa configuration typique à son sous-sol calcaire. En aval de Carlucet et de Gramat, un réseau arborescent, de vallées sèches et ravins, parfois à écoulements épisodiques, se rassemblent pour former la vallée de l'Ouysse.

L'Ouysse issue principalement des résurgences de Cabouy, Saint-Sauveur et Font-Belle, suit des gorges pittoresques, longue d'environ 10 km, jusqu'à son confluent avec la Dordogne au pied du château de Belcastel.

Le naturaliste qui parcourt le fond de ces gorges baigne dans une atmosphère souvent humide ou la végétation luxuriante limite la visibilité ne permettant pas d'apprécier la multiplicité des paysages qu'elles recèlent. Il faut, chaque fois que cela est possible, emprunter un sentier permettant de s'élever jusqu'à un belvédère, et là seulement on peu décrypter une partie de ces paysages grandioses.
 

Aux environs de Rocamadour, la nature hétérogène du substratum calcaire caractérise des paysages différenciés :
- La vallée de la Damette en amont de l'Echine de l'Ane. Au Sud de la zone étudiée, la combe de la Damette et ses ravins annexes, issus des alentours du Bastit et de Carlucet, entaillent les calcaires oolitiques de la formation de Saint-Géry et les calcaires à Astarte de la formation de Vers. Ces faciès gélifs sont à l'origine des formes relativement souples des flancs de ce tronçon et aux importantes accumulations de grèzes en fond de vallée.


Coupe schématique de la vallée de la Damette à Couzou


- La vallée de la Damette de l'Echine de l'Ane et de l'Ouysse de Cabouy à Saint-Sauveur. Les calcaires de la formation de Rocamadour sont entaillés seulement vers la base des vallées et ravins. Beaucoup plus durs, ces calcaires forment une falaise qui occupe la base de ces vallées, au-dessus, dans les calcaires plus tendres de la formation de Saint-Géry, les talus sont plus souples.


Coupe schématique de la vallée de la Damette à Magès

- Les vallées, de l'Ouysse de Saint-Sauveur à Belcastel-Lacave, et de l'Alzou en aval de Rocamadour. L'Ouysse et l'Alzou coulent au fond d'un canyon dès qu'elles traversent les calcaires durs de la formation de Rocamadour (1).


Coupe géologique à Rocamadour


- La vallée de l'Alzou en amont de Rocamadour. Des portes de Gramat à Rocamadour, la vallée de l'Alzou présente une palette de paysages aussi variés que la nature des calcaires qui les encadres. Les calcaires de la formation d'Autoire affleurent à la base des gorges jusqu'au moulin de Sirogne ; le site du moulin du Saut est encadré par les calcaires massifs oolitiques et cristallisés de cette formation. En aval du moulin de Sirogne la vallée s'élargit en traversant les alternances de calcaires et de marnes de la formation de Cajarc jusqu'au portes de Rocamadour.

(1)
En Quercy, les paysages les plus pittoresques : Belcastel, Rocamadour, Saint-Cirq-Lapopie, Cabrerets, le cirque de Bône (gorges de l'Aveyron) ont comme caractéristique commune d'être creusés dans la même formation géologique.

© Jean, Guy Astruc et Quercy Net, 2003





Le château de Belcastel domine la confluence de l'Ouysse avec la Dordogne

  

 

 

 

Haut de la page


Quercy.net