Jehan des Mares,
dit Jean Marot (Mathieu, vers 1450 - Cahors, vers 1526)


 

M
algré une éducation très incomplète car élevé dans une famille pauvre, Jean se forme comme il peut par la lecture du Roman de la rose et autres vieux ouvrages français. En 1471, il se rend à Cahors où il se marie et exerce le métier de chapelier.

Très féru de poésie, il y montre tant de talent qu'il attire l'attention d'Anne de Bretagne. En 1507, il devient son secrétaire et l'accompagne à la cour de France. Nommé ensuite historiographe par Louis XII, il le suit en Italie dans sa guerre contre le pape Jules II. Il sera plus tard valet de chambre de François 1er.

On lui doit La Vraydisante Advocate des dames (1506) écrit pour Anne de Bretagne, le Doctrinal des princesses et des nobles dames (1508), dédié à la même, les Voyage de Gênes (1507) et Voyage de Venise (1509) rapporté de l'expédition italienne, et l'Épit sur la défaite des Suisses à Marignan (1515).
 

Autre site internet :

Haut de la page


Quercy.net