Pierre Loti,
écrivain, membre de l’Académie Française,
peintre remarquable

1850-1923
officier de la marine de l'État, a parcouru toutes les mers du globe et visité de nombreux continents, en s'attachant aux formes les plus primitives ou les plus simples de la vie, épris surtout de l'Orient, dont la philosophie fataliste et contemplative le séduisait.

 


Pierre Loti
(JULIEN VIAUD)
1850-1923

"Marin et écrivain français",
c'est ce que nous dit le Petit Larousse, mais il eut une personnalité beaucoup plus complexe et totalement hors du commun.
Témoin de son époque,
il sera grand reporter, photographe et dessinateur
de talent.
Ecrivain des plus renommés,
avec des titres comme "Pêcheur d'Islande ",
"Ramuntcho ", "Aziyadé ",
Pierre Loti, dans sa jeunesse,
collaborera à de nombreux journaux tels "Le Figaro ", "L'Illustration " et "Le Monde illustré ".
Il entrera à l'Académie Française à 42 ans.
A sa mort, la France lui offrira des funérailles nationales.

Citerne à Dakar,
dessin de Pierre Loti

Après 42 années de service dans la Marine nationale,
dont 19 ans, 11 mois et 8 jours à la mer, après plus de 500 dessins, après plus de 40 romans et nouvelles dont beaucoup sont encore édités... aujourd'hui encore, il passionne, fait parfois pleurer
et, souvent, rêver ses lecteurs...

C'est ce personnage extraordinaire
que nous nous proposons de venir découvrir.

Jacques
Pierre-Loti-Viaud
 

La cascade de la Fataua,
Tahiti - 1872. Aquarelle
 

André Bergeron

Une enfance Lotoise
L’écrivain, membre de l’Académie Française et officier de marine Pierre Loti (de son vrai nom Julien Viaud)
passa une partie de son enfance à Bretenoux. Il y séjourna chez son oncle, Pierre Bon, durant les vacances scolaires d’été de 1861 à 1864. Il en garda des souvenirs inoubliables qu’il décrit dans ses derniers ouvrages comme : « Le roman d’un enfant », « Prime jeunesse » ou « Journal intime ». 

Ainsi  nous livre-t-il les détails suivants sur Bretenoux : la petite ville singulière » …  ...elle avait encore ses vieilles portes ogivales, ses hauts remparts à mâchicoulis, ses rues bordées de maisons gothiques et le rouge (plutôt ocre) était la teinte originale des murailles. 

Sur Castelnau, il devient intarissable :  ...Castelnau ! c’est un nom ancien qui évoque pour moi des images de soleil, de lumière pure sur des hauteurs…, ...c’était le point marquant dans tout le pays d’alentour, la chose qu’on regardait malgré soi de partout : cette dentelure de pierres de couleur de sanguine émergeant d’un fouillis d’arbres, cette ruine posée en couronne sur un piédestal garni de belle verdure de châtaigniers et de chênes. 

Toutes ces phrases témoignent d’un enchantement vécu dans notre région que même ses nombreux voyages et séjours à l’étranger ne réussiront pas à effacer. 

A sa mort en 1923 au Pays Basque, le gouvernement français décrétera des funérailles nationales. Pierre Loti repose désormais sur l’île d’Oléron.

Une oeuvre considérable
Il a laissé une oeuvre considérable, romans et ouvrages descriptifs, dont les principaux sont : Aziyadé (1879) le Roman d'un Spahi (1881), Mon frère Yves (1883), Pêcheur d'Islande (1886), Madame Chrysanthème (1887) le Livre de la Pitié et de la Mort (1891), Fantôme d'Orient (1892), Ramuntcho (1897), les Désenchantées (1906) la Mort de Philae (1909), Un pèlerin d'Angkor (1911), Prime jeunesse (1920), Un jeune officier pauvre (I923).

Peintre, photographe et dessinateur de grand talent
Loti est un écrivain très personnel dont l'oeuvre est avant tout l'expression de son être inquiet et mélancolique, avide de réalité durable, obsédé par la pensée de l'écoulement des choses et de l'anéantissement final.
Il est aussi un peintre et un dessinateur remarquable qui fixe, dans ses moindres nuances, les plus mobiles aspects de la nature. In excella aussi par ses grands reportages photographiques. Il collabore à de nombreux journaux : Le Figaro, l'Illustration, Le Monde Illustré...
Son style original, à la syntaxe très libre, mais nerveuse, rappelle la manière de l'école impressionniste.

Loti académicien
Élu en 1891 au fauteuil 13 à 42 ans - Grand-Croix de la Légion d'honneur
Prédécesseur : Octave Feuillet - Successeur : Albert Besnard

Romancier et militaire, né à Rochefort-sur-Mer, le 14 janvier 1850.Protestant, officier de marine, romancier. Il a obtenu le prix Vitet avec son roman Pêcheur d'Islande ; ses meilleurs romans sont Le mariage de Loti, Mon frère Yves, Madame Chrysanthème, etc. Lorsqu'il fut candidat à l'Académie, il était retenu par son service et il fut dispensé des visites ; il apprit à bord du Formidable, en rade d'Alger, son élection à l'Académie le 21 mai 1891, au sixième tour de scrutin par 18 voix sur 35 votants, en remplacement d'Octave Feuillet et reçu le 7 avril 1892 par Alfred Mézières.Mort le 10 juin 1923.

 

Oeuvres de Pierre LOTI
1879 Aziyadé 

Pirogues dans la baie de Dakar
Avril 1874. Crayon

 

La princesse Isabelle Vahinetua Shaw, Papeete  - 1872. Crayon 

 

Le Temple de Taki-no-Kanon, près de Nagasaki - Crayon et encre, fragment 

 
1880 Rarahu  
1881 Le roman d'un spahi 
1882 Le mariage de Loti (Rarahu).
Fleurs d'ennui. Pasquali Ivanovitch  
1883 Mon frère Yves  
1884 Les trois dames de la Kasbah 
1886 Pêcheur d'Islande  
1887 Madame Chrysanthème 
1887 Propos d'exil  
1889 Japoneries d'automne 
1890 Au Maroc 
1890 Le roman d'un enfant  
1891 Le livre de la pitié et de la mort  
1892 Fantôme d'Orient  
1893 L'exilée 
1893 Le matelot  
1894 Le désert. Jérusalem 
1894 La Galilée  
1897 Ramuntcho  
1898 Judith Renaudin  
1899 Reflets de la sombre route  
1902 Les derniers jours de Pékin  
1903 L'Inde sans les Anglais  
1904 Vers Ispahan  
1905 La troisième jeunesse de Mme Prune  
1906 Les désenchantées  
1909 La mort de Philae  
1910 Le château de la Belle au Bois dormant  
1912 Un pèlerin d'Angkor 
1913 La Turquie agonisante  
1916 La hyène enragée  
1917 Quelques aspects du vertige mondial  
1918 L'horreur allemande  
1919 Prime jeunesse  
1920 La mort de notre chère France en Orient  
1921 Suprêmes visions d'Orient  
1923 Un jeune officier pauvre, posthume.  
1924 Lettres à Juliette Adam, posthume.  
1925-1929 Journal intime (1878-1885), 2 volumes 
1929 Correspondance inédite (1865-1904) 

Haut de la page


Quercy.net