Cabrerets (château du Diable)

cabrerets.jpg (67437 octets)
© Catherine Didon et les Editions Patrimoines et Médias
Le château du Diable (ou des Anglais), la plus belle des «roques» troglodytes quercynoises, est plaqué contre la falaise qui domine le Célé. La construction originale avait 90 mètres de long, 30 de haut et 5 de large, et était dominée par une tour ronde qui subsiste encore aujourd'hui. Propriété des Barasc puis des Cardaillac (branche de Montbrun), il fut pris et repris pendant la guerre de Cent ans pour être finalement délaissé au profit du château moderne, appelé aujourd'hui «de Gontaud-Biron», dont la construction avait commencé dès le XIVè siècle.