Pestilhac

Pestillac
© Catherine Didon et les Editions Patrimoines et Médias
Il ne reste plus que des ruines de ce qui fut, au XIIIè siècle, la forteresse qui contrôlait le passage sur la voie de Moissac à Gourdon. Elle appartenait aux Pestilhac, une très ancienne famille du Quercy qui participa à la première croisade. Pendant la croisade des Albigeois, les Pestilhac restèrent fidèles au Comte de Toulouse, ce qui leur valut les foudres de Simon de Montfort et la confiscation d'une partie de leur terre au profit de l'évêque de Cahors. Par vengeance, peut-être, Amalvin de Pestilhac épousa la cause anglaise pendant la guerre de Cent ans et ravagea le pays avec une «hargne démente». Il finira décapité, sa forteresse sera rasée.