Pechpeyroux
TEXTES ET PHOTOS : GILBERT PONS

(commune de CEZAC)

 LE CHATEAU DE PECHPEYROUX (ancien castrum)

Le castrum de PECHPEYROUX a été construit en 1245 sur un éperon rocheux orienté nord-ouest sud-est. Le village s'étend au nord-ouest de la mothe castrale mais aussi sur la pente au sud. Le château était à une altitude approximative de 232 mètres. Il dominait le rau du Merdanson (que nos valeureux cartographes ont rebaptisé Verdanson) qui coule quelque 40 mètres en contre-bas. Un chemin devait également passer par cette petite vallée.

Le nom de PECHPEYROUX appartient évidemment à la langue du pays, l'occitan local ou patois. Le PECH est le podium des latins dont on fait PUY (PUYPERON fut le premier nom de PECHPEYROUX) et PEYROUX veut dire endroit pierreux.

Simon de MONTFORT qui commandait l'armée des croisés avait échoué devant MONTCUQ. Afin de récompenser la valeur de GAILLARD lui donna le tertre appelé Capmas del Cros et son territoire avec charge de le fortifier. GAILLARD y construisit un château fort afin de surveiller MONTCUQ et lui couper toute communication avec les autres seigneurs hérétiques. Les fortifications élevées par GAILLARD attirèrent à PECHPEYROUX beaucoup de familles de MONTCUQ. Elles bâtirent sous le château des maisons .

Pendant la guerre de cent ans, le château était occupé par  un chef de bande anglais, Jean de SERVAIL qui levait un tribut sur les habitants.

La guerre entre les armagnacs et les bourguignons fut fatale pour PECHPEYROUX. En effet, en 1405, Gaillard IV de PECHPEYROUX avait rasé MOISSAGUEL et c'est par représailles que PECHPEYROUX fut rasé en 1408.

Des ruines de PECHPEYROUX, il ne s'est plus relevé qu'un village.

En 1504, la famille de PECHPEYROUX possède encore la moitié de la seigneurie; l'autre appartenait aux Chartreux de CAHORS.

Quoique rasé plusieurs fois, ce château a été vendu après la révolution comme bien national au bourgeois de Lachave via le curé desservant. Puis, il a été cédé à la commune de CEZAC à la condition de loger le curé jusqu'en 1910.

Une tour de l'ancien château subsisterait à l'ancien presbytère (notre photo), aujourd'hui résidence secondaire.

 

LE CHATEAU DE LA CHAVE 

On ne sait pas grand chose du château ancien de La Chave sinon qu'il était en pierres, situé approximativement à l'emplacement de l'actuel, bénéficiant d'une position privilégiée et entouré de très bonnes terres. A la fin du dix neuvième siècle, les propriétaires d'alors décidèrent de démolir l'ancien château et de reconstruire au même emplacement un autre château plus moderne. Pendant la durée des travaux, les propriétaires étaient logés chez les domestiques. Malheureusement, en 1894, un violent incendie se déclara chez les domestiques. Tout fut brulé: les meubles, les biens de famille, les archives… et les propriétaires n'étaient pas assurés. De ce fait, le nouveau château ne pu jamais être terminé faute de moyens. Et le résultat (notre photo) assez décevant.

 

LE CHATEAU DE REGAGNAC 

Détruit par les guerres anglaises puis attaqué à plusieurs reprises pendant les guerres de religion, le château de REGAGNAC a été reconstruit en plusieurs étapes d'où la modification des armes de la famille.

La famille DE REGAGNAC possédait deux métairies ainsi que deux moulins à eau et à vent. Ce château a changé de nombreuses fois de propriétaires. Il a hébergé au XVIII siècle deux poètes Géraud VALET DE REGANHAC (1719-1787) et son fils Pierre Marie Joseph VALET DE REGANHAC (1755-1800).

 

Pour découvrir le village de PECHPEYROUX, visitez le site internet qui lui est consacré

http://perso.wanadoo.fr/pechpeyroux/